BARCELONE
 
demandez devis
Histoire

Une promenade à travers l'histoire de Barcelone

À l'époque néolithique, il y avait déjà une présence humaine sur le site actuel de Barcelone. À la fin du Ier siècle av. J.-C., une colonie romaine fut même fondée sur ce territoire sous le nom de Barcino. Elle était peuplée d'un millier d'habitants et une muraille de protection l'entourait dont on peut encore voir de nos jours des vestiges dans la vieille ville.
Pendant plus de 200 ans, Barcelone fut sous la domination musulmane et, avec la Reconquista (conquête des royaumes musulmans de la péninsule Ibérique par les souverains chrétiens), elle devint un comté de l'empire carolingien ainsi que la résidence habituelle de la couronne d'Aragon. La fructueuse époque médiévale fit de Barcelone un centre économique et politique de la Méditerranée occidentale. Le Quartier Gothique de la ville est d'ailleurs le précieux témoignage de la splendeur que vécut Barcelone du XIIIe au XVe siècle.
À partir de cette époque et jusqu'au XVIIIe, Barcelone vécut une certaine décadence qui coïncida avec sa lutte pour conserver son indépendance économique et politique. En 1714, cependant, ce combat culmina avec la chute de la ville aux mains des troupes des Bourbons. Cette année fut celle de la perte des droits et privilèges de la Catalogne et des Catalans.
Au milieu du XIXe siècle, avec l'arrivée de la révolution industrielle et le développement, pour l'essentiel, du secteur textile, commença une étape de récupération culturelle. Cette période, que l'on a appelée Renaixença (renaissance), vit le renouveau du catalan comme langue littéraire.
Le XXe siècle inaugura aussi une importante transformation urbanistique dans la ville de Barcelone qui culmina avec son caractéristique quartier de l'Eixample, dans lequel sont situés quelques-uns des immeubles du modernisme catalan les plus remarquables de Barcelone. L'un des architectes les plus renommés de cette période fut le catalan Antoni Gaudí, qui est l'auteur d'œuvres aussi internationalement connues que la Casa Milà (aussi appelée Pedrera), la Casa Batlló ou le temple de la Sagrada Familia.
Les libertés acquises pendant cette étape furent substantiellement limitées pendant la Guerre civile de 1936 et la dictature qui s'en est suivie. Toutefois, avec le rétablissement de la démocratie en 1978, Barcelone va récupérer sa force culturelle et économique. La célébration des Jeux olympiques en 1992 a permis la dynamisation de tout le potentiel de Barcelone ainsi que la réaffirmation de sa capacité.
En 2004, l'organisation du Forum des Cultures a été l'occasion de récupérer certaines zones industrielles, qui sont devenues depuis des quartiers résidentiels.

Sites d'intérêt

Qu'y a-t-il par ici? Et quelques rues plus loin? Où que vous soyez dans Barcelone, un de ses quartiers ou districts, soyez sûrs qu'il y a quelque chose à voir: des joyaux du Modernisme ou de l'architecture contemporaine, des marchés pour combler les sens, des trésors de la ville ancienne, romane et médiévale, des parcs où se reposer… Et le mieux, c'est qu'il n'est pas nécessaire d'être un grand explorateur pour trouver et découvrir tous les quartiers de Barcelone.

Gràcia et Park Güell

Ancien village indépendant, Gracia est une autre ville dans Barcelone et conserve une personnalité propre et des coutumes authentiques basées sur une trame de petites rues vivantes, de nombreuses places ouvertes à la rencontre entre voisins et en une localité aux racines modestes, mais cultivée, qui maintient une vie politique et sociale active, ainsi qu'un riche tissu d'institutions civiques, culturelles, sportives et artistiques aux fortes racines populaires.
Au début du XIXe siècle, à quelques kilomètres de la vieille Barcelone emmuraillée, en direction de Collserola depuis la mer, s'étendait l'ancien village de Gràcia, dont les origines remontent plusieurs siècles en arrière, quand autour d'un couvent de Franciscains (couvent de Jésus) et d'un couvent de carmélites déchaussés (celui de Notre Dame de Gracia) surgirent des noyaux de population. À la fin du siècle, en 1897, Barcelone en pleine expansion de l'Eixample intégra Gràcia à son territoire, entre autres villages, et celui-ci devint un quartier de plus.
Cependant, Gràcia n'a rien perdu de sa conscience différentielle —qui s'exprime même dans la conservation de ses propres festivités, comme sa Festa Major à la mi-août, qui est un point fort des célébrations de Barcelone — à laquelle s'est ajoutée une mise à jour avant-gardiste. Avec ses bars, restaurants et commerces de toujours sont apparus des magasins de mode de jeunes stylistes qui créent de nouvelles tendances et des établissements de loisir et de restauration multiculturels.

Ciutat Vella

Ciutat Vella est le cœur historique de Barcelone et occupe un petit territoire de 500 hectares environ. Découvrir Ciutat Vella, c'est découvrir les origines de Barcelone, une capitale qui jusqu'à la moitié du XIXe siècle vécut enfermée dans ses murailles médiévales, dont le tracé suivait à peu près l'avenue du Paral•lel, la Ronda de Sant Pau, la Ronda de Sant Antoni, la rue de Pelai, la promenade de Lluís Companys et le parc de la Ciutadella.
De l'ensemble de ces murailles démolies en 1854, il ne reste que ce qui est associé aux chantiers navals médiévaux (Les Drassanes, le musée maritime actuel), dans ce qu'on appele le Portal de Santa Madrona. Ciutat Vella est constituée de quatre grands quartiers. Au centre se trouve le Barri Gòtic, la trame urbaine barcelonaise la plus ancienne. À l'est, de l'autre côté de Via Laietana, Sant Pere, Santa Caterina et La Ribera—où se trouve el Born— et qui sont l'extension médiévale du quartier gothique. À l'ouest, de l'autre côté de La Rambla, El Raval, qui apparut à partir de chemins ruraux extramuros et qui fut le berceau de la révolution industrielle du XIXe siècle. Au sud, laBarceloneta, le quartier maritime construit au XVIIIe siècle pour reloger les personnes déplacées de la Ribera à cause de la construction d'une forteresse militaire, laCiutadella.
La trame urbaine de ce district, irrégulière et bigarrée, comme s'il s'agissait d'un palimpseste, cumule les traces des derniers deux mille ans d'histoire, de la Barcino romaine à la Barcelone avant-gardiste et multiculturelle du XXIe siècle, en passant par laBarchinona du Moyen Âge, un ensemble d'extraordinaires attractions monumentales, culturelles, gastronomiques, artistiques et de rue que vous devrez savourer sans hâte.

Eixample

La Barcelone moderne est née avec l'Eixample, un district qui s'étend de la Plaça d'Espanya jusqu'au fleuve Besós pratiquement, et qui a servi pour connecter, à travers une trame urbaine continue, la vieille ville (le district actuel de Ciutat Vella) avec le reste de localités de la plaine (Gràcia, Sants, Sant Martí de Provençals, Sant Andreu, Sarrià, etc.), qui allaient devenir des quartiers de Barcelone.
L'Eixample est le résultat d'un des moments les plus brillants de l'histoire de la ville, alors qu'elle se consolide comme le moteur économique de la Catalogne et l'Espagne au milieu du XIXe siècle. Cette croissance économique se voit reflétée dans une croissance urbaine une fois que le gouvernement de Madrid eut levé l'interdiction qui pesait sur la ville depuis 1714 de ne pas construire au-delà des murailles médiévales, après la victoire des Bourbons dans la Guerre de Succession (Barcelone ayant soutenu la maison de Habsbourg).
Le projet de l'Eixample fut conçu par l'ingénieur et urbaniste Ildefons Cerdà, qui pensa une ville égalitaire, où les quartiers ne se différentiaient pas les uns des autres et où les services publics étaient uniformément répartis. Son réticule orthogonal aux coins chanfreinés est aujourd'hui une image de l'identité de la ville et objet d'étude dans le monde entier comme exemple de la naissance de l'urbanisme rationnel moderne. Le plan fut approuvé en 1860, mais son implantation sur le terrain n'eut lieu que quelques décennies plus tard, en même temps que la meilleure expression créatrice du style architectural moderniste, qui imprègne tout le district et en fait un ensemble sans comparaison dans toute l'Europe.
À cette époque, sous le règne du Temple de la Sagrada Familia, la puissante bourgeoisie barcelonaise était en compétition en raffinement esthétique et faisait appel aux services des meilleurs architectes, Gaudí, Domènech i Montaner ou Puig i Cadafalch, entre autres, pour la construction de ses logements dans des édifices modernistes —La Pedrera, Casa Batlló, Casa Lleó Morera, Casa Amatller...—, d'intérieurs et de façades abondamment décorées grâce aux matériaux les plus divers : bois, pierre, céramique, verre plombé ou fer forgé.
Une promenade attentive à travers le district est une invitation à contempler le legs de la meilleure architecture catalane de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. Tout cela à travers des rues emblématiques comme le Passeig de Gràcia ou la Rambla de Catalunya, qui abritent certains des meilleurs magasins de mode locale et internationale, de nombreux établissements de restauration de haute gastronomie catalane et une infinité de cafétérias et de bars, qui ont fait de ce district la zone deshopping préférée de nombreux Barcelonais et de la plupart des visiteurs de la ville.

Montjuïc

Le district de Sants-Montjuïc est le plus étendu de Barcelone, avec une surface de 2.090 hectares, qui représentent presque le cinquième du territoire de la commune. Cette hétérogénéité du territoire se traduit en une grande diversité sociale et humaine.
Au-dessus de la Gran Via s'étend le cœur historique de Sants, un ancien centre rural qui se développa de manière extraordinaire dans la première moitié du XXe siècle, quand des vapeurs et d'autres industries et commerces s'y installèrent et que, comme pour d'autres localités de la plaine, il fut annexé à Barcelone en 1897.
En dessous de l'Avenue du Paral•lel et sur les pentes de la montagne de Montjuïc se trouve le Poble-sec. Son caractère populaire et une longue tradition de théâtre et music-hall sont quelques une des caractéristiques distinctives de ce quartier de Barcelone, où est encore conservé un des refuges antiaériens construits par les habitants eux-mêmes pendant la Guerre d'Espagne.
Mais si quelque chose distingue ce district, c'est sans doute la montagne de Montjuïcqui, avec ses 185 mètres de hauteur et sa forme typique de falaise qui plonge dans la mer, a été la silhouette et le symbole de la ville depuis l'Antiquité classique et un balcon privilégié sur Barcelone. De plus, l'ancien Mont juif -puisque tel est son sens en catalan- ainsi appelé en raison des terrains achetés par la communauté sépharade de la Barcelone médiévale pour enterrer ses morts, a été le fournisseur essentiel pour la configuration de la ville, puisque de ses carrières est sorti le matériel, la pierre de Montjuïc, avec laquelle les Romains érigèrent Barcino, et les chrétiens des icones de la ville médiévale comme Santa María del Mar.
D'autre part, Montjuïc a été et reste une éminence privilégiée sur Barcelone. De ses nombreux miradors –comme celui de l'Alcalde, du Migdia ou le sentier qui les unit— ou de certains de ses accès singuliers comme l'Aeri ou le Telefèric, les vues sur la ville, le port et le littoral sont exceptionnelles.
Cependant, son urbanisation et sa transformation n'eurent lieu que récemment, quand, au début du XXe siècle la mairie décida d'organiser sur son emplacement l'Exposition Internationale de 1929. De cette époque datent la Plaça d'Espanya, la Fontaine magique, le Palau Nacional, siège du Musée National d'Art de Catalogne, le visionnaire Pavillon allemand de l'Exposition créé par Mies van der Rohe, ou le Poble Espanyol. Avec la célébration en 1992 des XXVe Jeux olympiques à Barcelone, le Stade olympique, inauguré en 1929 fut rafraîchi et complété par l'Anneau olympique et des édifices singuliers comme le Palau Sant Jordi (Arata Isozaki) ou la Tour des Communications (Santiago Calatrava).
Si à tout cela on ajoute d'autres équipements culturels comme le CaixaForum ou laFundació Miró, ou les nombreux jardins de différentes époques et thématiques qui jalonnent la montagne de Montjuïc, on dispose d'un grand espace de participation citoyenne, d'art et de culture, de loisir et de sports, de foires et congrès, de jardins et d'itinéraires dans la nature.

La Barcelone romaine

Un parcours du périmètre de la muraille romaine nous entraînera à en découvrir les vestiges dans divers lieux tels que la plaça Ramón Berenguer, le carrer Tapineria ou la plaça Nova. C'est là, en effet, que se trouvait l'une des portes d'entrée de Barcelone. Deux tours de la muraille donnent foi que c'est bien par là que pénétraient dans la ville les charrettes et les piétons. D'un côté, adossé à la Casa de l'Ardiaca, se trouve le fragment d'une copie moderne de l'un des deux aqueducs de la ville. De là, partait aussi l'une des principales voies de la colonie romaine, l'ancienne Cardus, de nos jours carrer del Bisbe, qui croisait quelques pas plus loin le Decumanus, aujourd'hui Baixada de la Llibreteria.
Au point d'intersection des deux, se trouvait alors le forum romain, qui coïncidait avec ce qui est aujourd'hui la plaça de Sant Jaume. On peut encore voir les vestiges imposants de quatre colonnes du temple d'Auguste dans le carrer Paradís, à l'intérieur du siège du Centre Excursionista de Catalunya. Tout près de là, plaça del Rei, le Museu d'Història de Barcelona propose une visite de l'intéressant ensemble archéologique de l'ancienne colonie romaine de Barcino. En dehors des murailles, cette fois-ci, sur la plaça Villa de Madrid, on peut encore voir soixante-dix tombes de l'ancienne nécropole.

La Barcelona médiévale

La plaça del Rei est point névralgique dans l'histoire de Barcelone. Tout proche, l'hôtel de ville de Barcelone évoque les origines médiévales de cette institution et tout près, lacathédrale se détache parmi les constructions gothiques et néogothiques, en concurrence avec des églises aussi belles que Santa Maria del Pi ou la magnifique Santa Maria del Mar, dans le quartier de la Ribera. C'est dans ce quartier que se trouvent les palais de la rue Montcada qui aujourd'hui abritent des musées et des galeries d'art.
Sur la Via Laietana, la place Ramón Berenguer dessine une silhouette harmonieuse entre les héritages romain et médiéval. Les églises les plus anciennes de la ville, Sant Père de les Puel•les et Sant Pau del Camp, de style roman, observent impassibles le passage du temps dans les quartiers de Sant Père et du Raval.
Près de la mer, l'on trouve des édifices civils de style gothique qui évoquent le passé marin médiéval de Barcelone, comme la Llotja et les Reials Drassanes, chantiers navals royaux, qui abritent le Musée maritime de Barcelone. Plus loin du centre, le Monastère de Pedralbes, permet la visite d'un espace tranquille et serein, et à Montjuïc, la visite duMuseu Nacional d'Art de Catalunya constitue le point d'orgue de cette route à travers la Barcelone médiévale.

La Barcelona moderniste

Derrière les façades modernistes centenaires de l'Eixample, on trouve le nom de familles de la bourgeoisie barcelonaise ainsi que ceux des architectes les plus connus. Un bon exemple est constitué par les trois maisons qui constituent un pâté de maisons que l'on appelle « la pomme de la discorde » – en référence au mythe, car en espagnol, pâté de maisons se dit « manzana », pomme. Celui-ci est situé sur le Passeig de Gràcia, entre les rues Consell de Cent et Aragó. Ici, les trois grands architectes du modernisme, Lluís Domènech i Montaner, Josep Puig i Cadafalch et Antoni Gaudí firent chacun bâtir un édifice pour les familles Lleó Morera, Amatller et Batlló, respectivement.
C'est dans le district de l'Eixample et plus précisément dans la partie connue comme le «carré d'or » que l'on trouve la plus grande concentration d'édifices modernistes, mais ce style architectonique est présent dans d'autres endroits de la ville.
Ainsi, dans la vieille ville se trouve l'incomparable Palau de la Música et dans le parc de la Ciutadella, l'édifice du Musée des Sciences naturelles et de Zoologie, pour n'en citer que deux. L'Hospital de la Santa Creu i Sant Pau est l'un des neuf chefs-d'œuvre dumodernisme déclarés Patrimoine de l'Humanité par l'UNESCO se trouvant à Barcelone. Barcelone est sans doute la ville en Europe où le modernisme est le plus présent dans la physionomie et la personnalité de la ville.

La Barcelone contemporaine

Le MACBA, ou Musée d'Art contemporain de Barcelone, situé dans le cœur du quartier du Raval et inauguré en 1995, est l'un des nombreux édifices qui portent une signature de renom international. Dans ce cas, il s'agit de Richard Meier. Mais la singularité de l'architecture contemporaine à Barcelone se trouve aussi dans des bâtiments aussi remarquables que la tour Agbar, de Jean Nouvel, la tour de Collserola, de Norman Foster, l'Auditori, de Rafael Moneo, le TNC, de Ricard Bofill, ou le pont de Bac de Roda, de Santiago Calatrava.
Des quartiers entiers de Barcelone sont liés à une architecture post-moderne, comme par exemple la Vila Olímpica, née de l'ancien terrain industriel du Poblenou devant la mer. À côté de l'anneau olympique de Montjuïc se trouve le Palau Sant Jordi, œuvre de l'architecte japonais Arata Isozaki, et tout près de là, le jardin botanique de Barcelone, qui s'étend sur le versant de la montagne comme une maille de terrasses totalement accessibles.
Il ne faut pas hésiter à se perdre dans les nombreux parcs de Barcelone pour y découvrir des sculptures modernes d'art public contemporain ainsi que de design audacieux. On en trouvera de nombreuses et remarquables dans le parc de l'Estació del Nord, dans le parc de l'Espanya Industrial, ou dans celui de Joan Miró, présidé par la monumentale sculpture de l'artiste.

La Barcelone de Gaudí

Au cœur de l'Eixample, sur le Passeig de Gràcia, on trouve les édifices les plus spectaculaires et connus d'Antoni Gaudí. D'une part, au coin de la rue Provença, la Casa Milà, la célèbre Pedrera aux formes ondulantes qui rappellent les vagues de la mer. Plus bas, la Casa Batlló, métaphore de la légende de Sant Jordi. Les pas du maître rapprochent le visiteur de son œuvre clé, la Sagrada Familia, une bible architecturale inachevée qui est devenue le symbole de Barcelone.
Mais Gaudí ne termine pas ici. Le Park Güell est une pièce indispensable pour comprendre le jeu de l'architecte entre nature et architecture. Les pavillons d'entrée de la propriété Güell, tout près du Palau de Pedralbes, la crypte de l'église de la Colònia Güell ou le Palau Güell, dans la rue Nou de la Rambla, portent également le nom de celui qui fut son principal mécène.
La Casa Calvet, la surprenante Casa Vicens ou la Torres Bellesguard sont d'autres exemples que l'on peut admirer à Barcelone, ainsi que le Col•legi de les Teresianesméconnu, un édifice splendide situé dans le quartier de Sarrià. Barcelone est la ville de Gaudí, où le génie universel a laissé son empreinte unique.

La Barcelone de Picasso

Barcelone est une pièce-clé pour comprendre la vie de Picasso. Dans cette ville, en effet, il a passé ses années de formation qu'il a reçue à l'école de dessin de la Llotja. L'académie, située dans un édifice gothique de la plaça Palau, était très proche de sa maison, elle-même située dans l'immeuble résidentiel Porxos d'en Xifré. Depuis la terrasse, le jeune peintre malagueny observait et peignait les toitures et la lumière méditerranéenne.
Pas très loin de là, dans le carrer Montcada, dans le quartier de la Ribera, s'élèvent depuis le Moyen Âge les cinq palais où se trouve aujourd'hui le Museu Picasso, inauguré en 1963 grâce à l'impulsion du peintre lui-même et de son secrétaire et ami, Jaume Sabartés. Dans ce musée, on pourra admirer une collection du Picasso plus jeune, ainsi que certaines peintures de l'époque bleue et la fameuse série de “Les menines”, en plus d'une collection de céramique d'une grande valeur donnée par la dernière femme du peintre, Jacqueline Picasso. Hors du musée, devant la Plaça Nova, se trouve la seule pièce de l'artiste qu'il y a dans l'espace public de Barcelone. Il s'agit de trois frises que le sculpteur et photographe norvégien Carl Nesjar a réalisées sur la façade de l'immeuble de l'Ordre des Architectes, en se basant sur des dessins de Picasso.

La Barcelone de Miró

Les passants qui se promènent sur La Rambla piétinent avec insistance le Pla de l'Ós, une mosaïque de Joan Miró que l'on peut y voir depuis 1976. C'était un lieu qu'il connaissait bien, à proximité immédiate de sa résidence barcelonaise, la maison située au numéro 4 du Passatge del Crédit qui l'avait vu naître en 1893.
Ceux qui arrivent à Barcelone en avion sont reçus dans la ville par une autre pièce de Miró. Il s'agit d'une grande mosaïque de céramique qui décore la façade du terminal B, réalisée en 1970 avec la collaboration du céramiste Josep Llorenç Artigas. Ici, l'usage des couleurs primaires et des formes en rapport avec le monde des rêves est tellement particulier. Mais c'est aussi le cas de la sculpture "Dona i ocell", qui s'élève, depuis 1983, au-dessus des eaux du Parc de Joan Miró, baptisé du nom de l'artiste seulement quelques mois avant sa mort.
Cependant, c'est, sans le moindre doute, à la Fundació Miró, inaugurée en 1975 dans le magnifique édifice de Josep Lluís Sert, que l'on pourra découvrir la meilleure œuvre de Miró à Barcelone – des sculptures, des tapis, des céramiques et des peintures d'une grande valeur – qui fait de ce musée un lieu de visite incontournable.

La Barcelone de Lluís Domènech i Montaner

Lorsque Domènech i Montaner termina le Château des trois dragons, qui servit comme restaurant pendant l'Exposition universelle de 1888, il ouvrit la porte de ce qui allait marquer un style architectonique défini par le mélange entre les formes classiques, historicistes et traditionnelles, où les édifices portaient de la couleur et un symbolisme décoratif.
Seul un humaniste comme lui, enseignant, historien, politicien et architecte, pouvait culminer la définition du style moderniste en Catalogne, basé sur une architecture moderne de caractère national catalan. Effectivement, l'engagement envers le catalanisme politique et culturel a marqué l'œuvre et la vie de cet architecte barcelonais. Considéré comme un maître et un créateur du style moderniste, il développa un langage innovateur basé sur l'intégration de tous les arts.
Ainsi, aussi bien dans ses maisons privées, comme la Casa Lleó Morera, la Casa Fusterou le Palau Montaner, que dans ses édifices publics les plus célèbres, comme le Palau de la Música ou le merveilleux ensemble de l'Hospital de Sant Pau, tous deux déclarés Patrimoine universel de l'UNESCO, Domènech i Montaner sut synthétiser le goût moderniste raffiné pour les lignes sinueuses, les décorations végétales et le contenu symbolique important, avec des structures formelles fonctionnelles et modernes toujours plus légères et rationnelles.

La Barcelone de Josep Puig i Cadafalch

Il y a un Puig i Cadafalch politicien, président de la Mancomunitat de Catalunya de 1917 à 1925; un autre, archéologue et expert en art roman, promoteur des fouilles d'Empúries. Il y a celui qui fut directeur de l'Institut d'Estudis Catalans, et bien sûr, l'un des architectes et urbanistes les plus prolifiques de la première moitié du XXe siècle.
Né à Mataró, il fut l'un des éléments moteurs de la configuration du nationalisme catalan et aussi l'architecte moderniste d'édifices aussi célèbres que la Casa Amatller, la Casa Martí (les Quatre Gats), la Casa terrades (Casa de les Punxes) ou la Casa Macaya. ODans chacun de ces édifices, on reconnaît la marque d'un auteur toujours inspiré par les formes traditionnelles des mas catalans, par le style gothique et l'influence des courants d'Europe septentrionale et l'utilisation de matériaux comme la pierre apparente, la faïence ou le fer forgé donnent aux constructions un air néo-médiéval.
Il fut également un maître de l'architecture industrielle, avec des exemples remarquables, comme la manufacture Casaramona et évolua du modernisme vers une architecture toujours plus rationnelle qui culmina dans sa dernière étape noucentiste et monumentale, dont l'exemple le plus clair est l'urbanisation de la place Espanya comme entrée de l'Exposition internationale de 1929.

Avec des enfants

Avec les attractions et les parcs thématiques de Barcelone, le divertissement est assuré. Rappelez-vous de ce nom: Tibidabo. Parce que cette montagne magique accueille un parc d'attractions plein de surprises. Le Poble Espanyol, sur la montagne de Montjuïc, constitue l'un des endroits de la ville avec une programmation variée les dimanches, et de nombreux événements spéciaux organisés pendant toute l'année. Et si vous aimez les animaux, le Zoo de Barcelona; du Parc de la Ciutadela vous attendent et ils sont plus de sept mille, tous super sympa! Les dauphins applaudissent, dansent, sautent et chantent même! Les requins ne sont pas aussi drôles, mais aussi fascinants. À L'Aquàrium vous pourrez les voir avec de nombreuses autres espèces, en vous promenant dans le tunnel sous-marin. Las Golondrinas, sont avec leur nom d'oiseau, -hirondelles- des embarcations qui vous promèneront le long du littoral barcelonais. Et si ce que vous voulez c'est arriver tout là-haut, montez au Mirador de Colomb. Il vous reste un peu de temps?Catalunya en Miniatura vous vous sentirez comme Gulliver à Liliput et les cinq mondes thématiques de PortAventura vous attendent à l'extérieur de Barcelone.ç
Qui a dit que la culture est ennuyeuse? Au CosmoCaixa tu découvriras des dinosaures et tu t'amuseras bien en faisant des expériences, comme un vrai savant! Pirates, corsaires et amiraux t'attendent au Museu Marítim de Barcelona. La nature te montrera son visage le plus méconnu au Museu Blau ou au Museu del Mamut. Mais il y a bien d'autres choses encore, regarde! Des surprises t'attendent au Museu de la Xocolata; vis l'émotion du sport au Museu del Futbol Club Barcelona et auMuseu Olímpic i de l'Esport Joan Antoni Samaranch ou découvre le Beethoven que tu as en toi au Museu de la Música. N'en doutes pas, dans les Musées de Barcelone, les loisirs sont assurés..
Et les émotions ne terminent pas ici, car à Barcelone, tous les jours il y a des spectacles pensés pour les plus enfants. Fais un tour dans ses théâtres et ris, danses ou vibres par magie. Au Petit Palau de la Música Catalana, au Petit Liceu ou à l'Auditori, les orchestres savent comment jouer pour toi. Tu n'imagines pas comme la musique classique peut être émouvante! Et ce n'est pas tout: des marionnettes, des clowns, des trapézistes ou des films d'animation t'attendent dans les théâtres de Barcelone comme le Jove Teatre Regina.

Visites et excursions
SAGRADA FAMILIA
Profitez de cette balade à pied d'une durée d'une heure et demie et découvrez la Sagrada Familia, l'un des plus importants et magnifiques monuments de Barcelone. Conçue méticuleusement par le grand architecte Antoni Gaudí, cette église, qui est toujours en construction, vous laissera bouche bée ! Vous visiterez l'extérieur de la Sagrada Familia avec un guide privé, puis explorerez l'intérieur par vous-même.
Une fois votre guide vous aura rejoint à votre hôtel, vous commencerez cette expérience d'une heure et demie en vous dirigeant vers la Sagrada Familia en transport en commun. Des milliers de touristes visitent la Sagrada Familia chaque jour pour admirer le chef-d'œuvre du génie Antoni Gaudí, mais peu de personnes connaissent les histoires fascinantes de ses incroyables façades.
Vous découvrirez que l'extérieur méticuleusement conçu est richement décoré de scènes et événements différents de la Bible. Gaudí était profondément pieux, et adorait mélanger l'architecture avec la nature. Vous découvrirez que, pour réaliser sa vision de la Sagrada Familia, il a utilisé beaucoup de son énergie créative et de son temps. Gaudí était l'«architecte de Dieu ».
À l'issue de votre visite de l'extérieur, la visite guidée prendra fin, et vous pourrez profiter de votre accès coupe-file à l'intérieur de l'église pour admirer ses incroyables décorations aussi longtemps que vous le souhaitez (vous visiterez l'intérieur seul, sans le guide).
Excursion au monastère de Montserrat et randonnée dans le parc naturel au départ de Barcelone.
Découvrez la magnifique Montserrat et l'abbaye bénédictine de Santa Maria de Montserrat lors de cette excursion d'une journée au départ de Barcelone. Visitez le monastère, l'un des plus importants lieux de pèlerinage en Espagne, en compagnie d'un guide professionnel. Découvrez la célèbre sculpture du XIIe siècle représentant Notre-Dame de Montserrat, également connue sous le nom de la Moreneta (la noiraude), et écoutez le chœur d'enfants. Ensuite, profitez d'un trajet panoramique sur le funiculaire de St Joan à fond de verre avant d'explorer les sentiers du parc naturel de Montserrat. Le nombre de participants est limité à 15, ce qui garantit une expérience en petit groupe.
Excursion au stade de football du FC Barcelone et billets pour le musée
Pénétrez dans les coulisses au stade de football Camp Nou de Barcelone grâce à ce billet coupe-file. Marchez sur les pas des légendaires footballeurs, passés et actuels, du FC Barcelone en visitant le stade par vous-même. Visitez le vestiaire avant de traverser le tunnel du stade et de sortir dans l'herbe. Ensuite, visitez la chapelle, la tribune présidentielle, la salle réservée à la presse et la salle de télévision. Votre billet inclut également un accès au musée du FC Barcelone, où vous pourrez approcher de l'impressionnante collection de trophées et de souvenirs dédicacés du club.
Rendez-vous par vos propres moyens au stade de football Camp Nou du FC Barcelone, le plus grand stade d'Europe, d'une capacité de près de 100 000 personnes. À votre arrivée, rendez-vous directement à l'intérieur avec votre billet coupe-file pour explorer le stade par vous-même.
Commencez par une visite du vestiaire de l'équipe. Promenez-vous dans la zone des casiers, la salle de douche et l'espace de massage, et imaginez à quel point l'atmosphère est tendue ici avant les matchs.
Survol en hélicoptère de Barcelone et de la côte
Découvrez les célèbres sites de Barcelone depuis le ciel, au cours d'un formidable vol en hélicoptère d'environ 12 minutes. Vous survolerez la mythique Sagrada Familia, le parc Güell, le Camp Nou (le stade de football de Barcelone), les plages de Barceloneta, le Port Olympique, Torre Agbar, le stade et l'anneau olympique, Tibidabo, l'Avenida Diagonal et l'extension urbaine de l'Eixample, ainsi que le château de la colline de Montjuïc. Un must pour tout visiteur à Barcelone, cette visite en hélicoptère vous permet de voir l'une des plus belles villes d'Espagne depuis une perspective fabuleuse!
Casa Milà, La Pedrera
Au milieu du Passeig de Gràcia de Barcelone vous trouverez la Casa Milà o La Pedrera, une union entre la fantaisie et le fonctionnel qui convertissent cette œuvre architecturale en une visite est indispensable. C'est ici que Antoni Gaudí culmina sa carrière en concevant un édifice moderne et adapté aux nouvelles nécessités sociales, sans jamais oublier sa source d'inspiration principale : la nature et les formes organiques.
Père Milà commanda à Gaudí la construction de la Casa Milà, un immeuble d'appartements et cela donna l'occasion à Antoni Gaudí de donner corps à l'une de ses œuvres les plus complexes, entre 1906 et 1912. C'est un édifice du modernisme surprenant que l'architecte fit construire et qui occupe tout un angle du Passeig de Gràcia de l'Eixample de Barcelone. Il est organisé autour de deux cours intérieures qui fournissent de l'aération et de la lumière aux appartements. Les formes courbes et sinueuses de la plus communément appelée La Pedrera s'imposent, aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur. La façade de la Casa Milà, c'est la mer en mouvement où les vagues jouent avec les algues en fer forgé qui servent de grilles aux balcons. Les grands blocs de pierre sont une espèce de peau qui recouvre le squelette d'un édifice libéré des murs de charge.
La Pedrera, c'est-à-dire la carrière, est de fait le surnom moqueur que les habitants deBarcelone lui donnèrent, même s'ils restaient bouche bée devant les formes modernes créées par l'architecte. Déclarée Patrimoine de l'Humanité par l'UNESCO en 1984, la Casa Milà permet la visite de trois espaces : des greniers de rêves, structurés sur la base d'arcs caténaires en pierre locale; le toit, où les cheminées rappellent les silhouettes de guerriers dans les unes du désert et enfin, un appartement d'époque.
Casa Batlló
Nous vous invitons à visiter un mythe de l’art, de l’architecture et du Modernisme, plus encore qu’un édifice. C’est la Casa Batlló, où la lumière, la couleur et la forme se conjuguent avec le bois, le fer, le verre, la céramique et le grès, de la manière fantastique et surprenante qui caractérise l’œuvre de Gaudí.
Recueillez votre audioguide et commencez le parcours à travers vingt points d’explication, découvrez les multiples détails difficiles à percevoir au premier coup d’œil, les métaphores et représentations de la nature, en particulier du monde marin, qui vous inspireront et stimuleront vos sens et vos émotions. Et si vous préférez, vous pouvez louer l’innovateur guide vidéo à réalité augmentée qui vous transportera dans un monde magique normalement caché à la vue. Les deux guides sont disponibles en dix langues différentes.
Vous visiterez l’étage noble légendaire, ancienne résidence de la famille Batlló, les greniers qui servaient de débarras et de lavoirs, le toit, les cheminées mythiques et le fantastique puits de lumière, ancien escalier de voisins privilégiés. Et vous ne pouvez pas partir sans apprécier le splendide vestibule et escalier principal, nous sommes sûrs qu’ils vous impressionneront!
Tour Costa Brava
Ses plages entourées de pins, ses criques cachées entre les falaises, le bleu intense de ses eaux et le charme de ses villages vous attendent sur la Costa Brava, ainsi qu’une grande variété de sites d’intérêt culturel. Le Tour Costa Brava est conçu pour que vous profitiez des nombreuses facettes de ce territoire fascinant en une journée ou une demi-journée, selon vos préférences.
L’option journée complète effectue un premier arrêt à Calella de Palafrugell, un petit village de pêcheurs où vous vous promènerez sur le Chemin de Ronde, un ancien sentier qui longe la Costa Brava et qui servait à surveiller la contrebande maritime. Le sentier vous conduira à la localité de Llafranc. Là, un autocar viendra vous chercherpour vous conduire à l’ensemble médiéval de Pals, avec ses ruelles ancrées dans le temps. Vous naviguerez à bord du Nautilus jusqu’au Îles Medas, où vous pourrez observer le fond marin grâce aux cabines submergées de l’embarcation. Enfin, vous visiterez les vestiges gréco-romains d’Ampurias.
L’option d’une demi-journée commence avec une visite de Lloret de Mar, principal centre touristique de la Costa Brava, elle se poursuit avec une traversée maritime à bord du Dofijets, qui vous mènera à la localité deTossa de Mar, qui a su maintenir son très bel environnement naturel en harmonie avec le développement touristique.
Art flamenco à Las Arenas
Dans cet environnement original, qui fut une des plus belles arènes de taureaux du monde, nous vous donnons la possibilité de profiter d’un grand spectacle, grâce à une merveilleuse compagnie d’artistes, sous la direction de la chorégraphe Susana Escoda et de la directrice artistique et cantaora Sara Flores. Choisissez entre un verre ou un rafraîchissement et les typiques tapas espagnoles, ou bien un menu méditerranéen accompagné d’un dessert catalan.
Laissez les émotions surgir à fleur de peau grâce à un programme varié, qui alterne les compositions les plus profondes et intimistes, comme le tango, la Soleá por Bulerías et les Seguiriyas, où l’artiste exprime son tourment et les palos plus joyeux, comme les Alegrías, Bulerías et Tanguillos, qui exaltent le bonheur.
demandez devis